JULIE SCHOTSMANS

IMG_0107.JPG

Issue d’une formation hirsute alternant ballet, théâtre (Method acting) et clown (Samovar), Julie côtoie des coachs d’acteurs tels que Jack Waltzer (Actor Studio NY) et Steve Kalfa (Ateliers de L’Ouest) avec lesquels elle explore le jeu via la mémoire sensorielle et l’improvisation entre Paris et Londres.

 

En parallèle, c’est le vaudeville qui lui fait embrasser le théâtre, puis les créations contemporaines tragi-comiques de Sandra Everro et Frédérick Sigrist. Vient alors le désir de créer ses propres spectacles, pour ensuite monter sa troupe de cabaret burlesque (Les Titi Flingueuses) où elle s’attelle à l’écriture et la mise en scène de performances cartoonesques. 

 

Au cinéma, elle tourne avec des réalisateurs-rices tels-lles que Dany Boon, Valérie Donzelli, Julie Manoukian, Philippe Lacheau et Adnane Tragha ; 

A la télé, elle se retrouve l’une des héroïnes de la série humoristique «Commissariat Central» diffusée sur M6 de 2016 à 2018, réalisée par Varante Soudjian, Nath Dumont, et écrite par Thomas Pone. «Un si grand Soleil» l’accueille ensuite à Montpellier en 2018-2019 pour tourner sous la direction des réalisateurs Chris Nahon, Nicolas Hourriès, Philippe Berenger, qui s’ajoutent aux collaborations télévisées avec Angela Soupe (Les Textapes d’Alice - France 4), Francis Duquet, Olivier Casas (Scènes de ménage - M6), Virginie Wagon (Clara s’en va mourir - ARTE)... et en 2021 elle se retrouve dans la nouvelle série «Drôle» (NETFLIX) écrite par Fanny Herrero et réalisée par Farid Bentoumi et Bryan Marciano...

 

Dans la poursuite de son exploration sur l’expression corporelle, elle découvre le mouvement «Gaga» (Ohad Naharin) en 2017 qui s’aligne avec sa récente découverte de la technique «Horton» sous la direction d’Edilson Roque.

Dans le prolongement de ce parcours, elle intègre en 2019 le collectif du Libre Acteur dirigé par Sébastien Bonnabel ; puis en 2021 un collectif dirigée par Giorgia Sinicorni regroupé autour de la méthode Meisner.