MON ÂME AU DIABLE

 

Texte et mise en scène

Margaux Conduzorgues

Collaboration Artistique

Alexandra Branel

Lumières

Alice Marin

Musique

Léonard Stéfanica

Avec

Juliette Duret

Julie Schotsmans

Loïc Armel Colin

Co-productions

Domaine d'O, Montpellier

L'Étoile Bleue // Champ Libre, Saint Junien

Le Libre Acteur, Paris

Soutien

Théâtre des 13 Vents, CDN Montpellier

1S8A4673.jpg

NOS DATES
- FESTIVAL CHAMP LIBRE, SAINT JUNIEN, AOUT 2022
- DOMAINE D'O, MONTPELLIER, OCTOBRE 2022

RÉSUMÉ

À l’origine de cette pièce, on m’a raconté une histoire vraie. 

Il existe une petite fille de sept ans qui, durant des mois, a reçu des lettres de menaces. Dans son entourage, chacun cherche à mettre la main sur le persécuteur de la petite, mais en vain. Les lettres s’accumulent et la petite fille va de plus en plus mal. On s’affole. Alors un jour, on fait même venir la police à l’école, on réunit les élèves et on demande à l’auteur des lettres de se dénoncer. 

Une main se lève alors : celle de la petite fille.

 

Mon Âme au Diable est la transposition de cette histoire dans un monde adulte.

 

Lionne, une jeune femme sans histoires, se sentant disparaître dans une vie qui semble trop étroite pour elle. 

Elle est la compagne floue d’un homme sans attention, la jeune mère désorientée d’un « étranger tout à elle », l’amie d’une femme jalouse. 

C’est alors qu’elle est prise d’un coup de folie : devenir sa propre menace pour exister mieux. Alors, Lionne s’envoie à elle-même des lettres d’insultes, se faisant passer pour un Corbeau anonyme.

Peu à peu, la cellule familiale se fissure. Les peurs de chacun se cristallisent et tous se révèlent. Tous se soupçonnent d’erreurs qui mériteraient vengeance, chacun devient le Corbeau de l’autre.